NéoCore Projects
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch)

Aller en bas

03102020

Message 

L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch) Empty L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch)




L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch) Roswell_Crash_1947L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch) Uy1m

Description:

L’affaire de Roswell concerne l'écrasement au sol, près de Roswell au Nouveau-Mexique (États-Unis), le 4 juillet 1947, de ce qui est présenté, selon les versions, comme un ballon-sonde ou comme un objet volant non identifié (ovni). Pour les principales associations d'ufologues, cet événement est l'un des éléments les plus probants de la visite de la Terre par une civilisation extraterrestre avancée. Pour les autorités militaires et les ufologues sceptiques, il s'agit seulement d'un mythe moderne maintenu par les mécanismes sociopsychologiques habituels de ce type de phénomènes.

Le gouvernement américain explique l'incident par l'écrasement d'un ballon-sonde ultrasecret (Mogul) destiné à espionner les expériences nucléaires militaires soviétiques (premier essai nucléaire en août 1949). Les partisans de la thèse extraterrestre soutiennent que l'épave retrouvée est celle d'un ovni extraterrestre, récupéré et dissimulé par les militaires.

En raison des nombreux témoignages soutenant l'hypothèse extraterrestre à Roswell, l'écrasement et la récupération supposés d'un ovni ont depuis évolué en phénomène de culture populaire hypermédiatisé. Roswell est devenu l'une des plus célèbres manifestations supposées d'extraterrestres.


Traces matérielles:

L'historique suivant reconstruit, à partir de journaux et de télex de l'époque, le déroulement supposé des événements survenus à Roswell.

-Débris recueillis dans une ferme-

Quelque temps avant le 8 juillet 1947, le fermier William « Mac » Brazel remarque des débris qu'il trouve étranges alors qu'il travaille dans un ranch à une centaine de kilomètres de Roswell. Brazel raconta au Roswell Daily Record que son fils et lui avaient vu « une large zone de débris brillants, bandes de caoutchouc, feuilles d'étain, un papier plutôt dur et des barres ».

Le 7 juillet, Brazel confie au shérif Wilcox qu'il croit avoir trouvé une soucoupe volante. Wilcox appela ensuite le major Jesse Marcel de la base de l'armée de l'air de Roswell et un homme en civil vint au ranch chercher les débris que Brazel avait ramassés. « Nous avons passé quelques heures le 7 juillet à chercher des morceaux de l'engin météo », déclara Marcel. « Nous avons trouvé d'autres bouts de caoutchouc et d'aluminium ». Ils essayèrent ensuite de ré-assembler l'objet mais Brazel dit qu'ils n'y étaient pas arrivés. Marcel apporta les débris à la base le lendemain matin. Comme décrit dans l'édition du Roswell Daily Record du 9 juillet 1947: "Il n'y avait aucun signe de métal dans la zone qui aurait pu provenir d'un moteur, ni aucune trace de propulseur (...). Il n'y avait aucune inscription sur l'instrument, bien qu'il y eût des lettres sur certaines parties. Une longueur considérable de ruban adhésif et du ruban avec des fleurs imprimées dessus avaient été utilisés dans la construction. Ni corde, ni fil n'était visible, mais il y avait des œillets dans le papier qui indiquaient que quelque chose pouvait y avoir été attaché"

Un télex envoyé au bureau du FBI de Dallas, citait un major de l'Eighth Air Force le 8 juillet: "Le disque est hexagonal et était suspendu à un ballon par un câble, ballon de 6 mètres de diamètre environ. Il a été dit au major Curtan que l'objet trouvé ressemblait à un ballon météo à haute altitude équipé d'un réflecteur radar, mais cette conversation téléphonique entre leur bureau et la base de Wright Field n'a pas confirmé cette affirmation".

-Informations dans la presse-

Tôt le mardi 8 juillet, la base de l'armée de l'air de Roswell fit un communiqué de presse qui fut immédiatement relayé par de nombreux journaux :

   « Les nombreuses rumeurs faisant état d'une soucoupe volante sont devenues réalité hier, lorsque le service des renseignements du 509e escadron de l'air force de la base de Roswell a pris possession d'un disque grâce à la coopération d'un rancher et du bureau du shérif du comté de Chaves au Nouveau Mexique. L'objet volant a atterri dans un ranch près de Roswell durant la semaine dernière. Sans téléphone, le rancher a conservé le disque jusqu'à ce qu'il puisse contacter le bureau du shérif, qui informa le major Jesse A. Marcel du 509e escadron de l'air force. Une action fut immédiatement lancée, et le disque fut récupéré au domicile du rancher. Il a été examiné à la base de Roswell, puis transmis à de plus hautes autorités. »

Le colonel William H. Blanchard, commandant du 509e escadron, contacta le général Roger M. Ramey de l'Air Force à Fort Worth, au Texas, et Ramey ordonna le transport de l'objet à la base aérienne de Fort Worth. L'adjudant Irving Newton confirma l'opinion de Ramey, identifiant l'objet comme étant un ballon météo et son réflecteur. Un autre bulletin de presse sortit alors, depuis Fort Worth, décrivant l'objet comme étant un « ballon météo ».

Deux jours plus tard, à Fort Worth, plusieurs photographes de presse purent prendre des photos des débris. Ces débris correspondaient bien à la description d'un ballon et d'un réflecteur. Ramey, le colonel Thomas J. Dubose et Marcel furent pris en photo avec les débris. Brazel, le rancher, interviewé par le Roswell Daily Record, infirma la thèse militaire, déclarant qu'il avait déjà retrouvé des ballons météo et qu'il était sûr que ce qu'il avait trouvé n'était pas un ballon d'observation. L'affaire fut rapidement oubliée.

-Théorie du complot-

Les partisans de la théorie du complot, auteurs de nombreux livres, conclurent qu'un vaisseau extraterrestre s'était écrasé du côté de Roswell, que les passagers, certains peut-être encore en vie, avaient été récupérés, et que toutes les informations sur l'incident avaient été dissimulées. De nombreux livres, articles, documentaires télévisés et même une série télé ont rendu l'incident de 1947 si célèbre qu'au milieu des années 1990, les sondages, notamment celui publié par CNN/Time en 1997, ont révélé qu'une grande majorité des gens croyaient que les extraterrestres étaient venus sur Terre et plus précisément qu'ils avaient atterri à Roswell et que le gouvernement avait dissimulé les événements.

-Arguments développés-

Charles Berlitz et William L. Moore écrivirent le premier livre sur le sujet en 1980 et déclarèrent avoir interviewé plus de quatre-vingt-dix témoins. Ils présentent le récit de Jesse Marcel qui décrit les débris comme "ne ressemblant à rien de fabriqué sur cette terre", suggèrent que le matériau récupéré par Marcel était d'une grande solidité et possédait d’autres qualités qu’aucune matière d’origine terrestre ne pouvait avoir (donc en opposition avec les rapports officiels), et introduisent l’idée que les débris récupérés par Marcel au ranch Foster ont été remplacés par des débris d’un ballon météo pour soutenir la dissimulation. Marcel aurait posé avec les vrais débris, puis les pièces auraient été échangées et les autres auraient posé avec les débris échangés. Les livres de Randle et Schmitt défendent la même thèse.

Stanton Friedman et Don Berliner16 suggèrent une dissimulation par les hautes autorités de la récupération d’un ovni, en se basant sur des documents tels que les archives du groupe Majestic 12. Le FBI a reconnu que ces documents étaient faux. L'auteur prétend, suivant en cela la théorie du complot, qu'une agence gouvernementale haut placée aurait eu pour mission d’enquêter sur les extraterrestres découverts à Roswell et de garder ces informations à l’abri du public. Le livre suggère que pas moins de huit corps extraterrestres auraient été récupérés sur deux sites de crash : trois morts et peut-être un vivant au ranch de Foster, et trois morts et un vivant sur le site de Sorocco.

Walter Haut représentant la base militaire de Roswell était à l’origine du communiqué de presse du 8 juillet 1947 annonçant la découverte d’un « disque volant ». C’est la seule implication que Haut ait reconnue dans des documents officiels.

L'affaire de Roswell - 1947 Nouveau Mexique (Enquête sur le crash d'un OVNI dans un ranch) RoswellDailyRecord

-Rapport du G.A.O.-

Steven Schiff, sénateur du Nouveau Mexique, demanda des explications à l'Air Force qui le renvoya aux Archives Nationales. L'incident de Roswell ne figure ni dans le Livre Bleu ni dans le rapport Condon. Soupçonnant une dissimulation, il demande au Congrès des États-Unis, le General Accounting Office ou G.A.O. (organisation de surveillance appartenant au Congrès) de conduire une enquête interne. Le rapport du G.A.O. indique que le débat sur ce qui s'est réellement produit à Roswell continue et précise que tous les documents administratifs de la seule base de bombardiers atomiques des États-Unis entre mars 1945 et décembre 1949 ont été détruits ainsi que tous les messages radio envoyés par la base d'octobre 1946 à février 1949. Le G.A.O. insiste sur le fait que les archives détruites couvraient une période beaucoup plus étendue que celle de Roswell et donc que celle-ci ne peut être invoquée comme raison de la destruction. Interrogé à ce propos, Steve Schiff admet que ces archives n'ont pas disparu à cause de Roswell.


Certains livres pro-ovni suggèrent que les militaires hautement entraînés de la base de Roswell, Marcel particulièrement, ne pouvaient pas confondre de communs débris de ballons avec quelque chose "qui n’est pas de ce monde". Ces débris étaient notamment constitués de feuilles d'aspect métallique, extrêmement légères, fines et résistantes qu'on ne pouvait couper, brûler ou déchirer et qui reprenaient leur forme initiale après qu'on les a froissées. Pour Marcel ces matériaux ne pouvaient provenir d'un ballon notamment en ce qui concerne un tissu d'aspect métallique poreux. Todd et le sceptique Timothy Printy soulignent également que le radar était relativement nouveau en 1947 et que, bien que la base de Roswell fût la seule base nucléaire sur la planète, elle n’était pas encore équipée de radar. La description de certains débris par des témoins évoque du matériel en rapport avec les radars. Par ailleurs, les cibles radar propres à l’usage des séries de ballons Mogul étaient nouvelles et n’étaient pas largement utilisées aux États-Unis à l’époque. Cependant ces cibles étaient faites de matériaux très communs (feuille d'aluminium, baguettes de balsa, ruban adhésif). Il n’y a pas de preuve dans le dossier militaire de Jesse Marcel qu’il ait approché du matériel utilisé dans les séries de ballons mais on peut supposer bien évidemment qu'il aurait reconnu cependant des constituants aussi banals. Étant donné qu’il a identifié du matériel qui s’est révélé être un cerf-volant radar dans ce qu’il a retrouvé, les sceptiques pro Air Force affirment qu’il a probablement dû être embarrassé d’admettre plus tard qu’il ne connaissait pas ce type d’équipement. Il faut néanmoins souligner que Marcel a récolté une très grande quantité de ces débris et qu'il serait donc très étonnant qu'il ait pu confondre des morceaux de néoprène du fil nylon du ruban adhésif à fleurs et des feuilles d'aluminium éparpillés par le vent avec des débris si étranges qu'il crut bon de s'arrêter à son domicile pour les montrer aux membres de sa famille. De plus ces débris, très résistants, de différents types étaient dispersés en centaines de fragments comme par une explosion sur une surface d'un kilomètre de long et plus d'une centaine de mètres de large selon Marcel, donc bien plus large que ce qu'auraient pu couvrir les débris d'un train de ballons Mogul. Le général Arthur Exon, alors stationné à White Field et soutenant la réalité de l'engin extraterrestre, déclara à l'enquêteur Kevin Randle avoir, en juillet 1947, survolé le site et observé la zone de débris du ranch de Brazel et un profond sillon dans le sol qui contredirait donc l'atterrissage en douceur d'une grappe de ballons de 55 livres poussée par le vent.

-Affirmations récentes-

En 2002, la chaîne de science-fiction Sci-fi channel finance des fouilles sur le site de Brazel dans l’espoir de découvrir des débris que les militaires n’auraient pas trouvés. En février 2005, ABC diffuse une émission spéciale sur les ovnis dont l’animateur est Peter Jennings. Jennings présente le cas de Roswell comme un « mythe (…) sans le moindre soupçon de preuve ». ABC a accepté l’explication de l’Air Force que l’incident n’était que la conséquence de la chute d’un ballon-sonde du projet Mogul.

En octobre 2007, alors candidat aux élections présidentielles, Richardson s’explique sur sa demande de publication des dossiers du gouvernement sur l’incident de Roswell en disant que lorsqu’il était au congrès, il avait tenté d’obtenir des informations mais qu’il s’était vu répondre de la part du ministère américain de la défense et du laboratoire de Los Alamos que l’information était classifiée. « Cela m’a intrigué, dit-il, le gouvernement ne dit pas la vérité autant qu’il le devrait et sur de nombreux sujets ». Il promet de faire publier les dossiers s’il est élu.

Le 24 juillet 2008, dans une interview donnée à Kerrang Radio, Edgar Mitchell revient sur le crash de Roswell, qui a bien eu lieu selon lui, et affirme que les autorités américaines ont utilisé la technologie extraterrestre et dissimulé pendant 60 ans la réalité du phénomène. Le jour même l'interview est reprise sur Fox News : « Un ex-Astronaute déclare : les Aliens sont une réalité et la NASA est au courant ». L'information circule jusqu'en Australie, pour revenir en Angleterre, en première page de The Telegraph : « Un Astronaute annonce : La NASA cache des Aliens ». Le lendemain d'autres médias importants comme The Guardian, The Enquirer couvrent également l'évènement qui fait la une de AOL News.

Le 12 juillet 2012, un ancien agent de la CIA prétend avoir découvert au milieu des années 1990, dans les archives de la CIA un dossier secret sur l'affaire Roswell avec des photographies qui attesteraient de la présence d'un ovni sur cette zone.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
VIDEOS
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------








Rapport de l'Air Force, July 1994 EN: https://web.archive.org/web/20181007070504/http://muller.lbl.gov/teaching/physics10/Roswell/RoswellIncident.html


Rapport de l'Air Force, Juillet 1994 FR: https://laspirale67.blogspot.com/2020/10/report-of-air-force-research-regarding.html
NéoCore
NéoCore
Admin

Messages : 43
Date d'inscription : 28/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : redditgoogle

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum